Interview d'une vidéaste de mariage à Paris : Charlotte Marette de Skeudenn Photo - Vidéo

Vous avez déjà trouvé le photographe de votre mariage et vous entamez les recherches du vidéaste ? Vous parcourez les annuaires et les réseaux sociaux et vous êtes un peu perdue devant toutes ces possibilités ? Vous hésitez, vous vous demandez si c'est bien utile d'avoir un vidéaste quand on a déjà un photographe ? Aujourd'hui, je vous éclaire sur le métier de vidéaste de mariage grâce à mon invitée : Charlotte Marette de Skeudenn Photo-Vidéo. Photographe et vidéaste de mariage à Paris, elle a accepté de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur le rôle et les prestations d'un vidéaste de mariage. Découvrez-la !


Bonjour Charlotte ! Tout d'abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?


Bonjour ! Je suis Charlotte Marette de Skeudenn - photo et vidéo : photographe, vidéaste spécialisée mariage, et scripte de fiction dans le cinéma, j’ai 23ans et je vis en région parisienne.


Depuis quand es-tu vidéaste de mariage ?


J’ai commencé il y a 4 ans, alors que j’étais en école de cinéma à Paris. Et j’ai monté mon auto-entreprise il y a un an et demi à peu près.


Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai toujours beaucoup aimé l’image de manière générale, la photographie, les films, les dessins. Ça s’est un peu fait par hasard. J’ai commencé à faire de plus en plus de photographie pendant que je commençais mon école de cinéma. Et puis une amie m’a demandé si je pouvais filmer le mariage de sa soeur. Avec ma formation technique à l’école j’avais déjà de bonnes bases en vidéo, c’était une première pour moi ! Et j’ai adoré l’expérience. L’année d’après, avec le bouche à oreille, on m’a contacté pour trois autres mariages, et c’était parti !


Combien de mariages as-tu immortalisé ?


En vidéo, j’en ai immortalisé une dizaine. En photographie, j’en ai immortalisé davantage. Je fais aussi de la vidéo pour d’autres projets qui m’ont beaucoup mobilisés ces dernières années.


Comment définirais-tu ton style ?


Coloré et authentique. J’aime rendre compte de la réalité de la journée tout en y ajoutant mon oeil et ma patte inspirée de mon expérience en cinéma. Je reste fidèle aux ambiances choisies par les mariés et je montre aussi les petits moments qu’ils n’ont pas forcément vus pendant cette journée. Je ne rentre pas dans une catégorie très définie de vidéaste, je suis ni fine-art ni moody mais j’aime créer l’ambiance de la vidéo en fonction du couple, des envies. Ça me permet de faire toujours un peu différemment à chaque fois et de varier les plaisirs.


Tu as la double casquette : photographe et vidéaste. Comment gères-tu cette double compétence sur un mariage ?

Je ne suis jamais les deux à la fois sur le même mariage, c’est impossible. Je n’impose pas non plus à mes clients qui souhaitent un photographe et un vidéaste de passer par moi pour les deux prestations. Je comprends tout à fait qu’ils souhaitent passer par deux prestataires différents. Lorsque mes clients décident de passer par moi pour la photo et la vidéo, j’en discute avec eux et je propose deux solutions : soit je suis photographe le jour J et je viens avec deux cadreurs vidéo que je supervise, soit je suis à la vidéo avec un second cadreur et je choisis un photographe associé pour faire les photos le jour J. Dans les deux cas je m’occupe de la post-production des photos et des vidéos ce qui me permet d’avoir une vraie cohérence colorimétrique et stylistique pour les photos et les vidéos. Évidemment dans ce cas, les délais de livraison sont plus longs que lorsque les clients passent pas deux prestataires différents, car c’est plus de travail en post-production. Si les clients souhaitent un rendu particulièrement court, je passe par un monteur extérieur pour les vidéos. Mais je ne livre rien sans avoir tout vérifié et supervisé au préalable. Dans tous les cas, toutes les personnes que je prends avec moi pour ces prestations sont toujours des collègues de confiance, dont je connais le travail, de vrais associés !


Explique-nous : quel est le rôle du vidéaste de mariage ?


Permettre aux souvenirs de reprendre vie ! Pour moi, c’est ça. Permettre au couple, aux proches de revivre à nouveau le mariage, les moments forts, les discours, les émotions. Je travaille toujours de manière à ce que ce soit proche des rendus photographiques, pour moi c’est donner vie aux photos.


Quelles sont les prestations d'un vidéaste de mariage ?


Pour ma part, lorsque des clients prennent contact avec moi je leur propose un rendez-vous afin de nous voir déjà, de mieux cerner leurs envies, la journée qu’ils imaginent pour leur mariage, de répondre à leurs questions, et de lever leurs appréhensions. Je propose plusieurs formules qui sont adaptables (notamment sur le nombre d’heures de présence le jour du mariage).

Le jour du mariage je viens avec un deuxième cadreur pour filmer la journée. Ensuite vient le travail de post-production qui est souvent très fastidieux : je regarde toutes les images tournées, je choisis les meilleures, celles qui en tout cas pourront raconter au mieux la journée. Je monte une vidéo courte de 3 minutes et une vidéo longue de 20 à 40 minutes en fonction de la formule choisie, puis j’étalonne les images : c’est le travail de colorimétrie et de stylistique des images. Pour ce qui concerne le son, il y a deux écoles, ceux qui utilisent seulement des musiques et ceux qui utilisent les prises de son du mariage (discours, ambiances, voeux, etc). Personnellement je prends le son le jour du mariage, ce qui me permet par la suite de choisir, et de travailler avec les deux options, en fonction aussi des envies des clients. Je passe ensuite par un associé spécialisé dans ce domaine pour faire un mixage son et permettre d’avoir un meilleur rendu. Une fois les vidéos terminées je les mets en ligne avec un accès privé, afin que les mariés puissent les transmettre à leur proches. Puis j’envoie une clef usb aux mariés et/ou un dvd en fonction des envies. J’envoie toujours la vidéo courte en premier, avant même de finir la version longue, ce qui permet aux clients d’avoir un premier aperçu, comme une petite bande-annonce !


Est-ce utile d'avoir un photographe et un vidéaste ?


Oui, tout dépend des envies et du budget ! C’est évidemment essentiel d’avoir un photographe. Ce sont les premiers souvenirs qu’on va garder, regarder, transmettre, donner à la grand-mère pour poser sur la cheminée. Mais à mon sens la vidéo est aussi un beau bijou, un joli complément. C’est une autre vision de la journée, elle permet d’apporter d’autres souvenirs, elle n’apporte pas forcément les mêmes émotions. J’ai des mariés qui me disent que les photos leur permettent de replonger dans leurs souvenirs, et la vidéo leur fait revivre leur journée. Les émotions procurées sont souvent plus fortes.

Comment bien choisir son vidéaste ?


Il y a plusieurs points importants pour bien choisir son vidéaste de mariage. Tout d'abord, le feeling et la confiance c’est super important ! C’est une journée très importante, stressante, alors si vous ne vous sentez pas en confiance ni à l’aise avec l’un de vos prestataires, c’est pas terrible…surtout avec un prestataire qui va vous suivre toute la journée ! Ensuite, il est important d’aimer le style de vidéos que vous propose le vidéaste. Est-ce que vous aimez bien les montages qu’il fait, le travail des couleurs, du son, etc ? Il faut que ce soit un style qui vous corresponde et qui vous plaise. Vous pouvez lui demander de voir quelques vidéos versions « courtes » de ses précédentes prestations. Les vidéos longues sont souvent plus compliquées à montrer à de potentiels clients car souvent très personnelles pour les mariés. Beaucoup n’ont pas envie d’avoir leur vidéo longue visible à des inconnus, ce qui est normal.

N’hésitez pas à lui poser des questions, demandez-lui comment il a l’habitude de fonctionner sur les mariages. Moi je demande rapidement si il y a déjà un photographe de booké et si c’est le cas d’avoir son contact afin de pouvoir m’organiser avec lui en amont, sur la manière dont on va travailler ensemble, car le but est de travailler ensemble, pas l'un contre l'autre.

Il faut aussi être vigilant quant à la sécurité, notamment avec l’utilisation du drone qui s’est beaucoup démocratisé ces dernières années. Si le vidéaste propose de filmer avec un drone, n’oubliez pas qu’il est obligé d’avoir un permis spécifique. Même avec un drone léger qui n’a pas besoin de permis (comme celui que j’ai pour mon utilisation privée), il est obligatoire de détenir le permis quand on propose son utilisation dans le cadre d’une prestation. De mon côté, je n’utilise pas moi-même de drone en prestation. Si des mariés souhaitent des images de drone, je sollicite un droniste extérieur pour venir faire quelques images le jour J.

En dehors de cette option, je suis toujours accompagnée d’un deuxième cadreur, afin d’avoir plus de choix au montage et me permettre d’avoir au moins deux caméras. Toujours pour une question de sécurité, je ne souhaite pas laisser une caméra seule sur trépied, alors que je suis occupée avec une autre caméra ailleurs. Et puis, au final, à deux cadreurs on est beaucoup plus discrets que seul à courir partout.

N’hésitez pas à poser toutes vos questions au vidéaste que vous choisissez, nous sommes là pour y répondre, et surtout, il n’y a pas de question bête !


Quelles doivent être les qualités principales d'un vidéaste de mariage ?


Être attentif et discret : toujours être attentif afin de ne pas louper un moment important, ou moins important mais qui fera de la vidéo son originalité. Et savoir être discret tout en allant chercher les images que l’on souhaite.

Être bien organisé : ce n’est pas le moment de se rendre compte qu’on a oublié de prendre des batteries de rechange !

Être à l’écoute, et se rappeler que, même si filmer des mariages est devenu notre quotidien, le mariage de nos clients est un jour unique pour eux. Se rappeler de traiter le mariage de manière unique pour nous aussi.


Comment fixe-t-il ses tarifs ?


Comme tout prestataire de mariage je pense : en fonction du nombre d’heures travaillées (en amont, le jour J et en post-production), des charges de cotisations sociales (22% pour les auto-entrepreneurs), de la TVA pour ceux qui y sont assujettis (en fonction du statut et/ou du chiffre d’affaires annuel), des rémunérations pour les assistants avec qui on va travailler (un deuxième cadreur pour moi) et des charges qui vont avec, des amortissements de matériel (qu’on a en double au cas où il y aurait un souci le jour J) des logiciels utilisés (lissés sur l’objectif du nombre de mariage annuel) et des frais de transport et d’hébergement si besoin.


Raconte-nous : quel est ton plus beau souvenir sur un mariage ?


J’ai de très beaux souvenirs sur chaque mariage que j’ai pu immortaliser. Je dirais que le premier était très particulier pour moi, la mariée était la grande soeur d’une amie très chère, c’était donc particulièrement émouvant pour moi. C’était la première fois que j’assistais à une cérémonie laïque, je ne savais pas trop à quoi m’attendre malgré les discutions en amont et j’ai été scotchée ! Toute la journée débordait d’amour, de petites attentions, d’émotions très fortes. C’était le premier mariage des deux côtés donc les parents étaient d’autant plus émus. Tout le monde avais mis la « main à la patte » : mon amie qui est comédienne et maquilleuse s’était occupée du maquillage, pendant que la troisième soeur, couturière, aidait la mariée avec sa robe (et quelle robe ! Je crois qu’on en a toute rêvé pendant plusieurs semaines). Nous avons eu de très jolies images. Et, malgré la pluie qui n’avait clairement pas été souhaitée et qui nous a valu au dernier moment de repenser toute la cérémonie à l’intérieur du lieu de réception (dans la salle prévue pour le diner, je ne vous raconte pas le chantier stressant en last-minute), c’était magnifique ! Un très beau mariage qui, surtout, était à l’image du couple et de leurs valeurs, ce qui rendait le moment d’autant marquant par sa simplicité et sa sincérité.


Quels moments de la journée d'un mariage préfères-tu ?


Je dirais principalement la préparation des mariés, c’est toujours à la fois un moment de détente et l’excitation de la journée qui prend enfin forme. Même si je verse régulièrement ma petite larme pour l’échange des voeux ou les discours des proches, en grande sentimentale que je suis !


Et pour finir, quels conseils donnerais-tu aux futurs mariés pour cette nouvelle année 2021 ?


D’y croire ! 2020 a été une année très dure pour beaucoup de personnes, tous horizons confondus.

Beaucoup de mariages ont été reportés, parfois annulés, en dépit des nombreux frais que cela engendre…

Ce ne sont pas des conditions idéales pour les mariages (masques, déplacements compliqués, jauge réduite d’invités), certes, mais ces conditions vont sûrement évoluer dans les mois à venir. Et puis, les quelques mariages qui se sont faits en 2020 étaient tout aussi beaux et émouvants. Je pense que c’est une bonne chose de « dédramatiser » les contraintes qui sont imposées. Le masque est obligatoire ? Demandez à vos invités de venir avec leurs plus beaux masques ! Et puis, même si on n’aime pas les reports, si ça devient nécessaire vos prestataires sont tenus de trouver une solution avec vous, et vos proches viendront à la nouvelle date... Même si c’est à l’automne, en hiver, ou l’année suivante !

166 vues0 commentaire
logo-cherry-wedding-planner-paris
Retrouvez-moi

Communaute

Coulisses

Inspirations

Actualites

Videos

  • facebook-agence-cherry-wedding-planner-paris
  • instagram-agence-cherry-wedding-planner-paris
  • pinterest-agence-cherry-wedding-planner-paris
  • twitter-agence-cherry-wedding-planner-paris
  • youtube-agence-cherry-wedding-planner-paris
SERVICES
A PROPOS
DIVERS

Copyright ©2019-2021 CHERRY WEDDING | All rights reserved